Dans cet article, je vais partager avec vous des conseils anti-cellulite simples et efficaces, pour mieux prendre soin de votre cellulite, et améliorer votre bien-être général.

Mais tout d’abord, il est important de savoir ce qu’est la cellulite, et la place que notre société lui a donnée. Comprendre et percevoir correctement sa cellulite permet de bien vivre avec, sans complexes superflus. J’ai regroupé les informations essentielles sur la cellulite dans cet article que je vous invite à lire en priorité, et qui vous permettra de mieux mettre en pratique les conseils qui suivent.

 

Voici mes 8 conseils essentiels anti-cellulite :

 

infographie 8 conseils anti-cellulite

 

1. Pour commencer, bien se nourrir

Une alimentation saine et équilibrée est l’un des piliers essentiels de notre santé. Il est donc logique que cette dernière ait un impact crucial sur le développement de nos petits capitons.

Une alimentation trop riche en sucres et gras, trop salée (les plats industriels regroupent souvent les 3), et pauvre en fibres est le combo gagnant pour accueillir une jolie cellulite. Et c’est (malheureusement) typiquement le genre d’aliments que l’on retrouve à profusion dans nos rayons de supermarché !

En plus de favoriser le développement de la cellulite, ces aliments sont pro-inflammatoires. Bardés d’additifs en tous genres, ils n’apportent quasiment pas de nutriments bénéfiques pour la santé. Pire, ils ruinent notre précieux microbiote intestinal. Alors, plutôt de de continuer à agresser son corps avec ces aliments dénaturés, on opte pour une alimentation :

  • Vivante et diversifiée
  • Riche en végétaux
  • Majoritairement brute (ouste les produits transformés ! On se fait de bons petits plats quotidiens grâce à mon Meal Prep Guide )
  • En quantité suffisante sans surplus

Les brûleurs de graisse et autres produits miracles anti-capitons n’auront AUCUN effet anti-cellulite si cette base essentielle n’est pas respectée (aucun effet tout court, d’ailleurs...).

 

2. Pour diminuer la cellulite, il faut bouger !

Rester en position statique assise (travail de bureau) ou piétiner debout toute la journée nuit sérieusement à la circulation sanguine et lymphatique. Résultat : des jambes lourdes et… davantage de cellulite.

Il est donc essentiel d’intégrer une activité physique à son quotidien. Que ce soit de la marche, du vélo, de la natation, du yoga… Pratiquer un sport doux, et se mettre en mouvement régulièrement dans la journée. Voilà l’un des meilleurs conseils anti-cellulite qui soit !

Bouger suffisamment permettra de :

  • stimuler la circulation veineuse et lymphatique
  • désengorger les cellules adipeuses en brûlant des calories

Attention, certains sports seront plus bénéfiques que d’autres, particulièrement dans le cas d’une cellulite liée à une mauvaise circulation. Les activités sans impacts ou à impacts doux seront à privilégier, plutôt que les efforts intenses à forts impacts répétés.

Vous sentez que vous avez les jambes lourdes ? N’hésitez pas à porter des chaussettes de contention (bien choisies en pharmacie) avant et surtout après l’effort notamment si vous faites de la course à pied, un sport collectif ou de l’aérobic (cours collectifs en salle).

 

3. Autre conseil anti-cellulite : se muscler

Une masse musculaire peu développée tend à ralentir la circulation sanguine dans les jambes, et donc à favoriser l’insuffisance veineuse. Renforcer les muscles des jambes et du tronc (dont les abdominaux profonds) est donc un excellent moyen de stimuler la circulation sanguine tout en galbant joliment ses jambettes.

Même s’il n’est pas possible de brûler du gras de manière locale, la pratique de la musculation couplée à une alimentation adaptée est une excellente manière d’entretenir un bon métabolisme (votre chaudière interne).

Et les muscles, tout en se galbant donneront un aspect plus lisse à la peau. Cependant, inutile de vous évertuer à enchaîner des séries de mouvements sur la zone où votre cellulite est installée. Il n’y a pas d’exercice anti-cellulite. Et bien que l’on ait envie d’y croire, ce n’est ni le nombre de répétitions, ni la sensation de brûlure due à un exercice localisé qui auront un quelconque effet réducteur de la cellulite, ou des réserves de graisse.

Privilégiez un programme complet, éventuellement en mettant l’accent sur la zone que vous souhaitez davantage galber (comme le propose par exemple mon programme Objectif Brazilian Butt), les résultats seront bien meilleurs.

 

4. Consulter un.e spécialiste

Les problèmes de circulation sanguine et lymphatique (mauvais retour veineux) peuvent entraîner sur le long terme de graves complications, telles que la phlébite (thrombose veineuse profonde) ou l’embolie pulmonaire.

Consulter un.e angiologue ou phlébologue en cas de jambes lourdes, de facteurs d’hérédité, de métier à risque (travail de bureau, piétinements debout prolongés), crampes musculaires nocturnes… sera très important pour prendre en charge toute insuffisance veineuse.

De même, la cellulite peut témoigner d’un dérèglement hormonal comme l’hypothyroïdie ou un surplus d’œstrogènes. Consulter un.e endocrinologue sera dans ce cas indispensable. Car, outre le développement de la cellulite et généralement une grande difficulté à perdre du poids, ces dérèglements peuvent provoquer des symptômes lourds au quotidien et doivent être surveillés. Un traitement peut être nécessaire, et de nombreuses formules naturelles permettent de restaurer l’équilibre hormonal.

L’accompagnement par un.e naturopathe en parallèle du suivi par le ou la spécialiste (cités plus haut) pourra être très utile.

 

5. S’hydrater suffisamment

Notre corps est constitué d’environ 60% d’eau. C’est un élément absolument vital, je ne vous apprends rien. Mais en quoi l’eau peut-elle avoir un impact anti-cellulite?

Tout d’abord, l’eau étant un élément extrêmement précieux pour le corps, celui-ci va la retenir si on ne lui en apporte pas en quantité suffisante. Ce phénomène s’appelle la rétention d’eau. L’eau est retenue dans les tissus, ce qui va générer gonflements (au niveau des jambes, du bas du ventre, des pieds et des mains), et accentuer l’effet capitons.

De plus, bien s’hydrater est capital pour entretenir une bonne circulation sanguine et lymphatique. En permettant l’élimination des toxines  (merci aux reins d’assurer ce précieux travail !).

Alors on boit suffisamment (inutile cependant de se forcer à boire plus que nécessaire), tout au long de la journée. Pour celles et ceux qui ont tendance à oublier, une petite alarme de rappel toutes les heures pour boire un grand verre d’eau, et l’hydratation optimale est assurée !

À titre indicatif, il faut compter 8 grands verres d’eau au quotidien pour assurer les besoins basiques en eau du corps humain (1,5 litres). Mais ces besoins peuvent augmenter en cas de chaleur, activité physique ou fièvre…

Attention, l’eau est la boisson hydratante de base incontournable. Le thé vert et les infusions peuvent venir compléter sa consommation.

Mais attention au café et à l’alcool, qui déshydratent les cellules (et donc accentuent la rétention d’eau), et aux sodas et jus de fruits industriels bien trop chargés en sucre.

 

6. Se (faire) masser

Se masser (ou se faire masser) permet de stimuler à la fois la circulation sanguine et le drainage lymphatique.

Idéal lorsque l’on souffre de jambes lourdes et de mauvais retour veineux ! Ce geste bien-être peut être accompagné d’huiles dont les propriétés viendront amplifier l’efficacité du massage. Et puis, quoi de plus agréable que d’avoir les jambes toutes douces, légèrement parfumées?

Voici une formule anti-cellulite d’huiles essentielles par Aude Maillard, aromatologue et réflexologue : formule pour la cellulite

Vérifiez toutefois que vous n’avez aucune contre-indication à l’utilisation des huiles essentielles.

 

Vous ne pouvez (ou ne voulez) pas utiliser d’huiles pour votre massage ? Voici une routine issue du shiatsu que vous pouvez pratiquer à tout moment de la journée, sans avoir à vous déshabiller : Do-in automassage jambes lourdes

Et quid du palper-rouler ? La technique du palper-rouler provient du massage traditionnel suédois. Ce massage permet de désengorger les « zones froides » dans lesquelles le maillage d’adipocytes (cellules graisseuses) freine les circulations sanguine et lymphatique. Le palper-rouler permet de revasculariser ces zones congestionnées. Il donne un aspect plus souple à la peau, tout en stimulant la circulation.

Très populaire, on lui prête de nombreuses allégations anti-cellulite…

Pourtant, en aucun cas le palper-rouler ne va « casser » les cellules graisseuses, contrairement à ce que l’on peut lire ou entendre fréquemment. On ne peut pas diminuer le nombre d’adipocytes, mais seulement aider à en « vider » le contenu. Alors, même si les bienfaits du palper-rouler sont réels, rien n’est miraculeux. Et encore une fois, les (vrais) résultats ne seront présents que si les piliers essentiels d’une bonne hygiène de vie (mouvement, alimentation, cadre de vie) sont d’abord respectés.

 

7. Adopter les bons gestes au quotidien

Nos modes de vie modernes ne nous aident pas à favoriser une bonne circulation veineuse et lymphatique. Le chauffage, les vêtements serrés, les longues douches bouillantes, les chaussures à talon… Tous ces éléments présents dans notre quotidien entravent notre système circulatoire.

Même si ça peut sembler plus confortable, ne surchauffez pas votre intérieur. De plus, votre sommeil et vos défenses immunitaires n’en seront que meilleurs.

Les vêtements serrés, de toute évidence, ne sont pas amis avec une bonne circulation. Ils viennent entraver cette dernière, particulièrement les jeans, collants, leggings gainants (très à la mode dans la sphère fitness), mais également chaussettes et sous-vêtements trop serrés. Optez pour des vêtements amples et confortables. De nombreuses matières et coupes respirantes et très jolies sont à votre disposition parmi l’avalanche de vêtements que l’industrie textile produit chaque année.

Optez pour des chaussures qui respectent la forme de votre pied. Certes, les talons, c’est flatteur. Tout comme ces petites chaussures un poil trop serrées sur lesquelles vous avez flashé. Mais vos pieds, eux, se fichent royalement de ce qui est joli. Ils veulent pouvoir assurer leur rôle de pompe pour que le retour veineux soit fait correctement.

Et surtout, marchez pieds nus lorsque vous le pouvez. En plus de booster votre circulation sanguine et lymphatique, marcher pieds nus (encore mieux : dans la nature à partir du printemps) est une pratique qui regorge de bienfaits pour votre bien-être et votre santé.

Favorisez les douches plutôt que les bains. Terminez vos douches par quelques minutes de jet d’eau froide du bas vers le haut sur les mollets. Voilà une belle routine anti-cellulite : circulation boostée et jambes légères garanties !

 

8. Optimiser son cadre de vie

Stress, sommeil, tabac, alcool… vous vous en doutez, ces éléments ne vous aideront certainement pas à limiter votre cellulite, ni à améliorer votre forme et votre santé.

Comme je le détaille dans mon article Mes 12 règles pour soigner son microbiote intestinal, prendre soin de son sommeil, limiter les facteurs de stress (et améliorer la façon dont vous appréhendez celui-ci), diminuer sa consommation de tabac et d’alcool… sont des actions essentielles à mettre en place pour permettre au corps de fonctionner correctement. Et pour vous assurer une forme et une santé optimales ! Vos petits capitons peuvent traduire des défaillances dans votre cadre de vie. Et ces dernières peuvent affecter bien plus que le simple aspect de votre peau.

Prenez soin de votre forme dans sa globalité, en instaurant un cadre sain et favorable au bon fonctionnement de votre corps. Il vous remerciera sur le long terme, et votre cellulite se fera plus discrète 😉

 

Découvrir mes solutions nutrition & fitness

 

Surtout restez bien connecté.e.s à tous mes réseaux et n’hésitez pas à vous abonner à ma newsletter pour des contenus inédits !

Amandine L. logo sticky

8 conseils anti-cellulite essentiels [INFOGRAPHIE]